Date

9 novembre 2020

Auteur

Revée

Étiquettes

Michele, 34 ans, nous parle de la gêne occasionnée par la gynécomastie.

La gynécomastie est un phénomène hormonal problématique entraînant l’augmentation du tissu mammaire et touchant de plus en plus d’hommes. Par conséquent, l’excès de tissu mammaire est désormais régulièrement retiré dans le cadre d’une intervention de chirurgie plastique.

Michele, 34 ans, nous raconte son expérience avant et après cette intervention.

Michele, quels symptômes de la gynécomastie avez-vous remarqué ? En connaissez-vous les causes ? 

Pendant longtemps, je ne me suis pas rendu compte qu’il y avait un problème. Après tout, je n’avais pas un mode de vie sain, j’étais en surpoids et ma prédisposition génétique a dû certainement joué. J’ai ouvert les yeux lorsque j’ai commencé à maigrir. En effet, je me suis mis au sport et j’ai perdu beaucoup de poids. Toutefois, les dépôts de graisse disgracieux présents sur mon torse n’ont pas bougé.

Comment avez-vous découvert qu’il existait une solution ?

Au départ, j’étais convaincu que tout s’arrangerait en faisant du sport et en maigrissant. J’ai donc décidé de faire de l’exercice physique plus souvent et d’améliorer mon régime alimentaire. En tant que coach dans une salle de sport, ma compagne s’y connaît bien en anatomie. C’est elle qui a réalisé que le problème venait de la croissance de la glande mammaire, c’est-à-dire la gynécomastie, et que le seul moyen de régler le problème était de passer par une intervention de chirurgie plastique.

À qui en avez-vous parlé ? 

Au début, je n’en parlais qu’avec ma compagne et je dois avouer que ça n’a pas été une expérience très agréable. Puis le temps est passé : j’ai appris qu’un ami avait eu le même problème et je lui ai demandé conseil. J’ai immédiatement pris rendez-vous chez le médecin, qui a examiné mon cas de manière détaillée.

Selon quels critères avez-vous choisi la clinique ?

La clinique m’a été recommandée par une connaissance, qui avait subi la même intervention. D’autre part, le centre avait reçu de bons commentaires et j’avais pu poser des questions par e-mail au médecin. J’en avais donc gardé une bonne impression. Bien sûr, je m’inquiétais par rapport à la récupération post-opératoire, au temps de guérison et à l’incertitude planant autour du résultat final, mais j’étais décidé à sauter le pas. J’étais même impatient de le faire !

Combien de temps a duré l’opération ? La récupération post-opératoire a-t-elle été douloureuse ?

L’intervention chirurgicale est réalisée sous anesthésie générale et dure quelques heures. Avant l’opération, le chirurgien m’avait expliqué la procédure dans les moindres détails : il devait effectuer une liposuccion, retirer les glandes mammaires, puis remodeler l’extérieur du torse. Je n’ai ressenti ni douleur ni aucune autre gêne après l’intervention.

Quel traitement avez-vous suivi après l’intervention ?

Juste après l’opération, le personnel médical a posé un bandage classique sur la zone opérée. Au début, tout allait bien, mais j’ai eu une irruption cutanée très désagréable au niveau du bandage quelques jours plus tard. En effectuant quelques recherches sur l’Internet, ma compagne a trouvé l’entreprise Revée, le leader du secteur de la production de gaines post-opératoires. J’ai immédiatement acheté une gaine spécialement conçue pour les hommes ayant subi une gynécomastie.

Qu’avez-vous pensé de la gaine post-gynécomastie et combien de temps l’avez-vous portée ? 

Après l’intervention, le corset de compression post-opératoire s’est révélé très utile puisqu’il m’a permis de guérir pour de bon et de retourner presque tout de suite au travail. La gaine comprime l’ensemble de la région abdominale, le tout en offrant une agréable sensation de confort et de sécurité. En définitive, je l’ai même porté plus que nécessaire.

Que pensez-vous du résultat ? Seriez-vous prêt à réitérer l’expérience ? 

Je suis 100 % satisfait du résultat. La différence est visible sur les photos, comme directement sur moi. Grâce à cette opération, j’ai gagné en assurance. Voilà pourquoi si je devais recommencer, je n’hésiterais pas.

Quel conseil donneriez-vous aux hommes touchés par la gynécomastie ?

Je leur dirais de ne pas avoir peur et de contacter un spécialiste afin de subir l’intervention au plus vite et d’éviter que la gynécomastie ne s’aggrave.
De par mon expérience personnelle et le résultat que j’ai obtenu, je peux leur assurer que cette intervention en vaut la peine. 

Nos vidéos

Toutes les étiquettes

POUR LES PATIENTS

Cette rubrique vise à répondre à vos questions sur la compression et le gel de silicone pour le traitement des cicatrices.

En savoir plus

POUR LES MÉDECINS

Notre savoir-faire : Revée propose une grande gamme de vêtements post-chirurgicaux garantissant un degré de compression adapté, sans négliger le côté pratique et l'aspect esthétique pour autant.

En savoir plus